lundi 16 novembre 2015

Le CHATEAU DE BELLEVILLE à Gif sur Yvette.

Une construction qui évolue dans le temps.

En 1634, le propriétaire est Gilles de Trapu, procureur du Châtelet .Le site était alors un fief comportant une ferme et une modeste maison seigneuriale. On sait qu'un siècle plus tard le fermier habitait le rez de chaussée du bâtiment, tandis que le seigneur se réservait les chambres hautes. Puis en 1754, la propriétaire d'alors, François Béasse de La Brosse, fait ajouter notamment à proximité un bâtiment de deux étages. Celui-ci est agrandi par son héritier Pierre Juvénal Gallois de la Tour par l'ajout dans son prolongement d' un pavillon qui comporte un escalier carré et des pièces de réception. C'est alors (1774) que la dénomination de "château" apparaît. La fille du précédent,
 épouse de Jacques Julien Devin de Fontenay , y ajoute au début de la Restauration deux ailes en V qui donnent à l'édifice son aspect actuel.


Lorsqu'on arrive par l'allée principale, le château apparaît composé d'un pavillon central polygonal, couvert d'une toiture à la Mansart, prolongé par  deux ailes en V surmontées de terrasses


A gauche de cet ensemble, on découvre ce qui doit être la partie antérieure du bâtiment


Une autre vue  du château : à gauche, on devine la partie antérieure, à laquelle se sont rajoutées le pavillon puis les ailes en V.



Vue arrière du château : le bâtiment s'allonge avec ses ajouts successifs.


Vue du parc et du château depuis la pièce d'eau.


Le jet d'eau.


    Quelques beaux arbres sans doute replantés. Les arbres d'origine ont été vraisemblablement abattus.


Vraisemblablement d' anciens bâtiments de ferme.

Que devient le domaine par la suite?

Il est acheté en 1853 par le comte Edouard de Chambray. Il reconstruit les bâtiments de la ferme à l'écart du château en 1855, et aménage le parc. À la mort de son fils Raoul, en 1885, le domaine est morcelé. Le château et la ferme sont vendus séparément. En 1947, le château abrite un centre de formation pour aides ménagères.
A l'origine, le domaine se trouvait sur la commune de Gometz-la-Ville. En 1968, une SCI immobilière achète les terres de la ferme et y construit l'actuel quartier de Chevry II qui fait partie de Gif sur Yvette et cerne le château. Puis  en 1976 la commune de Gif rachète le château et en fait un centre culturel et d'exposition.


Image d'automne dans le parc.